FormaPaysage c’est…

formation espaces verts formapaysage

Jean-Pierre Grienay, formateur en espaces verts chez FormaPaysage, nous livre sa vision de la structure à travers le portrait chinois qu’il a élaboré ! Merci pour ce témoignage.

Si FormaPaysage était un objet ce serait…

Un sécateur !
Pour une taille douce des végétaux qui en ont besoin, le nettoyage des brindilles et feuilles mortes ou abimées. Pour que la plante reste agréable au regard et qu’elle puisse refleurir l’année suivante.

Si FormaPaysage était une plante ce serait…

La canne de Provence !
C’est une herbe vivace, gracieuse, qui ondule avec le vent, qui s’adapte au climat, qui reste dressée. La plante d’origine, enracinée depuis plus de 20 ans (comme l’âge de FormaPaysage) est formée de tiges centrales formatrices, directives et d’autres, toutes utiles à la bonne santé de la plante. De là, partent des stagiaires rhizomes (= tiges souterraines horizontales) qui finissent par sortir de terre pour pousser à la lumière et grandir. Parfois des pousses de l’année s’arrêtent avant d’autres. Mais beaucoup de tiges grandissent, fleurissent et donnent des graines qui sauront propager des connaissances dans de nombreux jardins… mais elles contribuent toutes au port de la plante.

Si FormaPaysage était une couleur ce serait…

Les verts !
Couleurs de l’espoir. Toutes ces teintes s’associent au monde végétal, mais tant de verts différents comme les origines et le vécu des diverses personnes qui côtoient FormaPaysage.

Si FormaPaysage était un bruit ce serait…

La pluie qui tombe sur les feuillages des plantes !
Tantôt calme et peu arrosante, tantôt abondante pour arroser les jardins.

Si FormaPaysage était un sport ce serait…

La randonnée, marche à pied !
Le seul moyen de se dépenser tout en observant et découvrant la Nature environnante. Avec possibilité de s’arrêter pour regarder de près les feuilles et autres particularités botaniques.

Si FormaPaysage était une valeur ce serait…

La curiosité !
Qui mène à l’envie d’apprendre, d’en connaître davantage.

Si FormaPaysage était un métier ce serait…

Jardinier évidemment !
Le plus beau métier du monde. Et pour faire le lien avec les FLE chez FormaPaysage, métier présent dans tous les pays : travailler la terre, c’est international.

Si FormaPaysage était une odeur ce serait…

Le miel !
Senteur particulière et agréable formée d’une multitude de facteurs, changeant suivant le temps, les saisons, les floraisons alentours et résultat d’une équipe qui a bossé.

Et vous, quelle est votre vision de la structure ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Connectez-vous

Demande d'adhésion